Comment faire un bon CV en anglais ?

Comment faire un bon CV en anglais ?

Vous souhaitez élargir votre champ de recherche d’emploi à l’étranger ? La première étape dans la recherche d’emploi reste la même : rédigez un bon CV. Mais un CV en anglais ne se présente pas comme un CV français et les règles ne sont pas toujours les mêmes. Pour vous aider, nous vous proposons ces quelques lignes qui pourraient servir de repère pour la rédaction d’un exemple de CV en anglais.

D’abord, ce qu’il faut savoir

Veillez à ce que la syntaxe et la grammaire soient correctes. Il faut noter que l’anglais britannique et l’anglais américain ont un certain nombre de différences et certains mots n’ont pas la même signification des deux côtés. Par exemple, le format des dates chez les Britanniques est « jour-mois-année » ; chez les Américains le format est « mois-jour-année ».

Il est donc important de vous informer avant de commencer à travailler sur votre CV anglais. Ne mettez aucune photo et un exemple CV ne doit pas dépasser 2 pages. Pour parler de vous, utilisez la troisième personne comme pour parler d’un candidat. L’usage de la première personne serait tout simplement mal vu.

Les rubriques à mentionner

La première rubrique à mentionner est celle des informations personnelles appelées généralement « personal details » ou « personal data ». Elle contient vos noms et prénoms, adresse, âge ou date de naissance, nationalité, sexe et statut matrimonial.

Passez ensuite au résumé de votre exemple de CV. Cette partie, quoiqu’optionnelle, est importante, car elle permet au recruteur d’avoir une idée sur votre profil et votre personnalité en peu de mots. Cette partie est souvent appelée « Resume », « CV Summary » ou « Executive Statement ». Mais aux USA on l’appelle « Carreer Planning ». Il s’agit de faire une brève description de vous et vos objectifs professionnels, elle doit tenir sur deux ou trois pages.

La troisième rubrique est la formation ou « Education ». Vous devez souligner vos formations et diplômes en respectant l’ordre chronologique classique : du dernier diplôme au premier en vous arrêtant au baccalauréat. Chez les Britanniques, il faut donner des détails sur les études en précisant les matières apprises au cours des formations. Chez les Américains, ajouter les petits boulots vous ayant permis de payer vos études est un plus. Aussi, vous devez mentionner uniquement les diplômes reçus des études supérieures. Les compétences sont incluses dans la formation.

La rubrique expérience professionnelle est écrite comme en français. On l’appelle « Work Experience » ou « Employment History ». Commencez par lister vos expériences les plus récentes. En cas d’entretien, vous serez amené à donner des détails sur vos expériences. Les recruteurs ne savent pas forcément dans quelle entreprise vous avez travaillé avant.

La rubrique « Hobbies » ou « Interests », « Extra Curricular Activities » ou encore « Miscellaneous » contient tout ce qui est loisirs et centres d’intérêt. Soyez précis à ce stade, car les recruteurs anglais y mettent un accent particulier. N’oubliez pas de mentionner par la suite la rubrique « References » qui permet au recruteur de contacter certaines personnes pour avoir des informations sur vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *