Les différents exemples de CV

Les différents exemples de CV

exemple de cv

 

 

Le CV est indispensable pour décrocher un emploi. Il peut se présenter de différentes manières en fonction de votre profil et de vos objectifs. Petite revue des principaux types de CV.

Le CV chronologique

Il consiste à présenter vos expériences professionnelles de la plus ancienne à votre fonction actuelle. C’est un bon moyen de retracer votre parcours et montrer votre évolution.

Ce type de CV convient surtout aux jeunes diplômés qui n’ont pas encore beaucoup d’expérience professionnelle, car pour un profil senior, il relègue au dernier plan l’emploi le plus récent, qui est pourtant généralement le plus qualifié, dans la continuité de votre carrière.

Par ailleurs, le CV chronologique révèle d’éventuels « trous » ou des emplois disparates dans toutes sortes de domaines ou à des postes très différents. À utiliser avec précaution.

Le CV anti chronologique

Cette fois, c’est le dernier emploi en date qui figure en premier, mettant en valeur les réalisations et les compétences récemment acquises. Les recruteurs le recommandent aux candidats très expérimentés, car il montre la cohérence du parcours et la continuité s’impose d’elle-même.

Le risque, comme avec le CV chronologique, est de faire apparaître plus clairement les périodes d’inactivité, et de ne pas mettre en exergue vos compétences. Réglez le problème les reprenant dans un entête encadré.

Le CV fonctionnel ou thématique

Plutôt que de vous focaliser sur l’historique, regroupez vos réalisations et aptitudes suivant les domaines, et non les dates, comme sur l’exemple de CV. Plusieurs profils de candidats peuvent recourir à ce CV : ceux qui ont été absents du marché pendant une longue période, les seniors aux nombres expériences, ou les personnes ayant occupés plusieurs postes similaires chez des employeurs différents (cas des intérimaires) ou des juniors.

Le CV mixte

Combinant le chronologique et le fonctionnel, le CV mixte présente souvent vos compétences et réalisations en tête, avant de lister vos expériences professionnelles. C’est une méthode efficace pour montrer mettre en évidence vos compétences-clés, surtout si vous êtes polyvalent.

La difficulté consiste à faire preuve d’esprit de synthèse pour éviter de dépasser la longueur standard (2 pages maxi). Et surtout, n’hésitez pas à intégrer le maximum de mots-clés qui amélioreront votre visibilité parmi la masse de CV que les recruteurs devront trier.

Le CV débutant

Comme son nom l’indique, il est réservé aux jeunes à la recherche de leur tout premier emploi. Pour cela, indiquez en guise de titre le poste souhaité, poursuivez avec vos expériences (stages, jobs d’été s’ils vous ont permis d’acquérir certaines qualifications en rapport avec votre branche ou le poste…) et votre formation. Terminez avec vos connaissances linguistiques et informatiques, ainsi que vos centres d’intérêt.

Le CV en anglais

Mondialisation oblige, beaucoup de professionnels peuvent être un jour amenés à rédiger un CV dans la langue de Shakespeare. Attention, le « resume » obéit à ses propres règles, et il ne faut pas faire d’erreur de traduction, car même les mots semblables n’ont pas du tout la même signification (surtout en ce qui concerne les diplômes) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *