Pourquoi recourir à un service de traduction de CV ?

Pourquoi recourir à un service de traduction de CV ?

Le problème le plus important soulevé par les logiciels de traduction reste la fiabilité. Même si on reconnait leur praticité, ils ne parviennent pas encore à supplanter l’intelligence humaine. Il ne faut pas oublier que l’ordinateur fonctionne en appliquant des règles, qui ne se limitent pas certes à des conversions de mots dans la langue de traduction.

Le risque auquel on s’expose avec un traducteur automatisé

Les logiciels de traduction sont capables d’appliquer des règles grammaticales, syntaxiques et même de construire tout un paragraphe cohérent. Toutefois, ils se heurtent rapidement à certaines limites lorsque le texte revêt une certaine subtilité comme un ton marketing ou une forme littéraire spécifique.

En conséquence une fois traduit, il perd dans ce cas de sa valeur originelle. De plus, la moindre erreur peut entraîner une incompréhension totale du lecteur. L’utilisation de ces outils est donc conseillée pour des documents d’informations de moindre importance.

Recourir à un professionnel pour traduire un document important

Lorsqu’on veut traduire des documents professionnels, il est fortement conseillé de recourir à une agence ou un expert en la matière. Il en est ainsi des textes de publicité destiné à promouvoir une entreprise auprès de la clientèle. L’efficacité de la stratégie adoptée dépendra en partie de la qualité des textes proposés. Il en est de même quand on veut postuler pour une firme étrangère.

Pour être sûr de vous faire embaucher, il est plus prudent de faire traduire un CV (curriculum vitae) à un professionnel. On aura ainsi à disposition un document structuré et exempt de faute ou d’erreur.  Les mauvaises reformulations se payent très cher puisque le recruteur ne pourra rien comprendre. Dans ce cas, il ne pourra pas juger si la candidature est intéressante ou non. On peut également demander au traducteur de rendre le contenu beaucoup plus attrayant.

Traduire un CV dans une autre langue: augmentez vos chances d’être recruté

Quand on postule pour un poste, il faut toujours être réaliste. En général, la concurrence sur le marché du travail est extrêmement rude. Vous devez donc vous mettre en tête que vous n’êtes pas le seul à déposer une candidature. Ainsi, même sans faute d’orthographe ou de traduction, si votre CV est mal présenté, le recruteur ne prendra même pas la peine de comparer vos compétences avec ceux des autres rivaux.

De  ce fait, si vous voulez intégrer une multinationale la rigueur est de mise surtout que le nombre de candidatures est plus grand. Même si vous avez une certaine compétence linguistique, sachez que dans un domaine professionnel, les termes ne sont pas les mêmes que ceux utilisés dans le langage courant. Il y a donc de fortes chances qu’il y ait des notions techniques dont vous ne connaissez pas vraiment la traduction exacte.

Respect de certains usages et normes

En plus, la traduction doit répondre à une certaine règle. En effet, le style de rédaction diffère selon la langue utilisée. Parfois, la rédaction doit suivre des normes réglementaires qui sont dans certains cas imposées même par des textes législatifs. Il en est ainsi du cas des États-Unis où on ne doit pas mentionner certaines informations privées dans le CV, des informations qui ne sont nullement interdites dans un CV en français.

De plus, certaines mentions sont obligatoires. En fait les Américains tiennent plus à la forme qu’au fond. Ainsi, afin de maximiser vos chances de réussite, faites appel à un prestataire expérimenté pour traduire un CV (curriculum vitae). Même si c’est payant, un tel investissement est moindre comparé aux différents avantages que vous allez bénéficier par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *