Le modèle de CV anonyme est définitivement abandonné

Le modèle de CV anonyme est définitivement abandonné

Le modèle de CV anonyme est définitivement abandonné

Dans le cadre de la lutte contre les discriminations à l’embauche, le CV anonyme avait été voté en 2006, mais aucun décret d’application n’a été publié. Il a fallu que l’association antiraciste la Maison des Potes saisisse le Conseil d’Etat pour que le redevienne d’actualité. Finalement, le ministre du Travail a exclu la généralisation du CV anonyme, et proposé en remplacement de nouvelles « class actions ».

Le modèle de CV anonyme n’est plus adapté au recrutement en 2015

Afin de donner des chances égales à tous les candidats à l’emploi, une loi avait été votée en 2006 pour la mise en place d’un CV sans nom et ni photo ( le figaro). Le système avait été imposé aux entreprises de plus de 50 salariés, mais sans décret, ces dernières ont maintenu leurs pratiques habituelles. Et après presque une décennie de tergiversations, il semble qu’il va définitivement passer à la trappe.

Les experts reprochent au CV anonyme sa « lourdeur », son absence de praticité ainsi que son coût dans le processus de recrutement. Par ailleurs, il est devenu obsolète par rapport aux tendances de 2015, qui consistent pour les jeunes postulants à mettre leur personnalité et leur différence en avant, notamment au travers des outils numériques.

Les entreprises aussi ont modifié leurs méthodes de recrutement et limiter les outils au seul CV anonyme les priverait de leur liberté de choix et de leur besoin de diversifier les profils pour bénéficier d’une plus large palette de compétences.

Il devient donc urgent d’adapter la législation en conséquence pour éviter de produire l’effet inverse à celui escompté, et créer un contexte favorable autant aux recruteurs qu’aux candidats.

Quelles solutions pour éviter les discriminations lors du recrutement ?

En même temps qu’il a annoncé la décision du gouvernement d’« abroger » l’article de loi relatif au CV anonyme, François Rebsamen a présenté à la presse un plan en 13 points, lesquels sont d’un rapport établi par un groupe de travail présidé par Jean-Christophe Sciberras, l’ancien patron de l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH).

La première mesure importante est que le CV anonyme va redevenir facultatif, contrairement aux dispositions de la loi de 2006.

Autre recommandation, les salariés ayant été victimes de discriminations pourront se regrouper pour intenter une « action collective » en justice, dispositif qui existe déjà dans le domaine de la consommation et permet aux particuliers, par l’intermédiaire d’associations agréées, d’obtenir d’engager une action de groupe contre une société. La proposition se heurte déjà aux trois principales organisations patronales, qui y voient un moyen de terroriser pour les entrepreneurs.

Par ailleurs, les entreprises passeront un test à l’embauche afin d’évaluer leurs pratiques et apporter les éventuelles mesures correctives nécessaires. Et dans celles comptant plus de 300 salariés, un « référent égalité des chances sera désigné pour contrôler le respect des règles en la matière.

Enfin, outre le maintien du groupe de travail sur les discriminations, le gouvernement projette le lancement d’une vaste « campagne de communication grand public sur la lutte contre les stéréotypes » d’ici la fin de l’année.

Il faut attendre la fin de l’examen de la réforme du dialogue social devant les parlementaires pour connaître le sort final réservé au CV anonyme. Et d’ici là, les modèles de CV prêts à l’édition, anonymes ou classiques, sont disponibles en ligne gratuitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *